Afrique de l’Ouest. Une rencontre entre amis Afrique de l’Ouest. Une rencontre entre amis

Afrique de l’Ouest. Une rencontre entre amis

Jos van Erp Deputy Director View profile

Le dialogue social est l’un des piliers clé du DECP. Avec une longue histoire de formations et d’ateliers au niveau national, la gestion du DECP a décidé de développer des outils pour renforcer ses partenaires au niveau sectoriel et ainsi, de mettre en pratique la concrétisation des avantages pour les entrepreneurs au niveau social et économique. Ce sont les partenaires mêmes qui doivent indiquer la valeur ajoutée d’un tel développement et des interventions qui vont avec. Voilà pourquoi le responsable de la région avait invité les partenaires de la sous-région. Cette rencontre en ligne entre amis a eu lieu vendredi le 23 juin. Il y avaient des participants du Burkina Faso, du Togo et de la Côte d’Ivoire.

Le DECP avait invité un expert Néerlandais qui a passé plus de 20 ans dans la région en tant qu’entrepreneur et conseiller dans le secteur agricole (noix de cajou). Sa présentation a bien touché des points pertinents du dialogue social ; pour faire accroitre la productivité du travail il faut les bonnes aptitudes et compétences individuelles, la gestion des capacités organisationnelles et le rendement des activités économiques et un environnement favorable en termes de services externes et logistique. En même temps, il y a des tendances pour ce qui est des clients telles que la transparence dans l’approvisionnement des produits, alignement sur les normes et la responsabilité en chaîne, la demande croissante de produits fabriqués de manière responsable et transparente et le renforcement des normes et législations (inter)nationales sur les aspects sociaux et environnementaux.

Les amis réunis virtuellement autour de la table ont bien reconnu ces développements au niveau mondial. Et ils sont d’accord que les entrepreneurs dans le secteur privés de la sous-région ne peuvent pas les nier, ni mettre de côté. Une discussion vivante a suivi la présentation de l’expert Néerlandais, Monsieur Wim Simonse. En regardant de nouveau les enregistrements, il est surtout clair qu’il faut bien définir les processus du dialogue social au niveau national, du dialogue social au niveau sectoriel et la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises). Après tout, la RSE a beaucoup à voir avec la volonté des entreprises d’améliorer certains aspects du travail -et donc on a la liberté- tandis que le dialogue social mène à une série d’accords et de lois qui doivent être respectés et qui donc ne sont pas facultatifs.

En tout état de cause, les organisations patronales feraient bien de discuter ces évolutions avec leurs membres au niveau sectoriel mais aussi avec les syndicats de travailleurs de leurs secteurs d’activités. Parce que les secteurs méritent d’accroître les opportunités dans un environnement social et économique qui répond aux exigences de la compétitivité et du développement mondial.

RSE et dialogue social (sectoriel) ? Le DECP est prêt à prendre sa responsabilité en coopération avec les partenaires dans la sous-région. La rencontre entre amis a soulevé suffisamment de questions concrètes pour développer davantage la coopération dans ce sens.

3080