Kismet!  Kismet!

Kismet!

Jos van Erp Deputy Director View profile

Être étudiante pendant la pandémie mondiale était un défi en raison de ses limites. Les possibilités pour les étudiants de faire un stage étaient limitées. Cependant, grâce à la persévérance et à une série d'événements très heureux, j'ai réussi à obtenir une position dans ce que je considère personnellement comme une expérience merveilleuse dans laquelle tout étudiant se lancerait.

J'ai réussi à obtenir un stage chez DECP grâce à mon amour pour l'Afrique. Je savais que je voulais travailler pour une organisation qui contribue positivement à ma patrie. J'ai contacté le NABC (Netherlands African Business Council) qui «par coïncidence» m'a informé d'une prochaine conférence numérique sur les affaires en Afrique quelques jours avant l'événement. J'ai profité de mes opportunités de réseautage en contactant les participants à la conférence pour exprimer mon intérêt à trouver un stage. C'est ainsi que j'ai rencontré Jos van Erp, le directeur adjoint de la DECP. Suite à quelques entretiens avec Jos, Peter Bongaerts, le directeur, et Christine Rehbock, la responsable du bureau de DECP, on m'a offert une opportunité inestimable. Eh bien, c'était un stage rémunéré heureusement mais inestimable en raison de l'équipe DECP et du type de projet de recherche.

«Par coïncidence», cette organisation du secteur privé financée par les Pays-Bas qui fournit un soutien aux organisations nationales d’employeurs dans les pays en développement cherchait à explorer des moyens de mieux soutenir leurs partenaires en Afrique dans le secteur agricole. La recherche visait à déterminer si le dialogue social était ou non un instrument de gouvernance que les organisations nationales d’employeurs seraient intéressées à utiliser. L'étude devait se dérouler dans 4 pays d'Afrique de l'Ouest. Alors équipée de mon écolière rouillée française, j'ai forgé. L'expérience m'a permis de m'engager et d'assurer la liaison avec de nombreux partenaires du réseau DECP, notamment les ambassades néerlandaises, les agri-agences pour le développement coopératif dans les économies nouvelles et émergentes et les organisations internationales de soutien syndical et les représentants des organisations d'employeurs au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire et au Togo.

L'apprentissage du dialogue social et de l'importance de cet instrument qui aide les parties prenantes à consulter, négocier et informer pour parvenir à un consensus mutuellement bénéfique a changé la donne pour moi et mon ambition. La recherche sur l’engagement du dialogue social dans des études de cas d’autres pays du Sud dans différentes industries a ouvert un tout nouveau monde pour moi et une manière différente d’apporter ma contribution à la sécurité alimentaire de l’Afrique grâce à l’agriculture. Le potentiel du dialogue social, s'il est exécuté de manière efficace et efficiente, peut contribuer à améliorer le développement socio-économique en Afrique non seulement dans l'agriculture mais dans tous les secteurs industriels.

Sous le mentorat résolu de Jos et le soutien de ses collègues et pairs, mon stage de recherche documentaire à distance a été une aventure passionnante de pics et de vallées de minimus. Regarder en arrière les 3 derniers mois qui semblaient se passer en un clin d'œil n'était pas une coïncidence mais un kismet érudit. Une expérience inoubliable pour laquelle je suis profondément reconnaissant à DECP d'avoir vu mon potentiel et de m'avoir donné l'opportunité de découvrir et d'en apprendre davantage sur quelque chose dont je ne savais même pas l'existence jusqu'à mon stage.

Merci à l'équipe DECP!

3048