La CGECI continue de construire des structures efficaces La CGECI continue de construire des structures efficaces

La CGECI continue de construire des structures efficaces

Jos van Erp Deputy Director View profile

Le manque d'éducation, les lacunes en matière de compétences et l'inadéquation sont des raisons importantes pour lesquelles les employeurs n'ont pas accès à du personnel possédant les bonnes compétences. Les organisations d’employeurs peuvent jouer un rôle important dans l’amélioration des structures existantes dans lesquelles tant d’institutions et de personnes dépendent les unes des autres et ont besoin les unes des autres en même temps. La CGECI, l’organisation patronale de Côte d’Ivoire, a pris contact avec VET Toolbox via les réseaux du DECP. Plus de 20 membres du personnel et du conseil, y compris le directeur exécutif, ont participé au premier atelier.

La VET Toolbox est une initiative de l'Union Européenne. La boîte à outils de l'EFP fournit aux pays partenaires un soutien supplémentaire et ponctuel pour améliorer ou suivre les programmes de réforme de l'EFP prévus ou existants. Elle veut aider ces pays à réaliser leurs ambitions concernant l'utilisation des informations sur le marché du travail, en stimulant l'engagement du secteur privé et en garantissant l'inclusion des groupes défavorisés et vulnérables. (source: www.vettoolbox.eu ) Les activités de la VET Toolbox sont très complémentaires de l'expertise du DECP dans le domaine du développement des compétences.

Comme tant de pays, la croissance économique du secteur privé en Côte d'Ivoire est entravée par le fait que, souvent, les salariés n'ont pas les bonnes compétences requises par les employeurs. De plus, le besoin de compétences est en constante évolution. Il est donc extrêmement difficile de recruter et de tenir à jour tant les nouveaux entrants que les travailleurs. Le projet de la VET Toolbox, récemment lancé, vise à analyser les règles du jeu et à déterminer sur quels éléments la CGECI peut avoir une influence positive. En fin de compte, il devrait également conduire à des programmes d'études modernisés pour diverses professions. 26 secteurs économiques sont membres de la CGECI et certains d'entre eux participent tout de suite à la première partie du projet.

L'un des experts locaux de la VET Toolbox, M. Jean-Luc Marcellin, a présenté le fonctionnement des systèmes éducatifs dans différents pays. La coopération des entreprises, des écoles et du gouvernement dans le cadre de partenariats publics de pirates est essentielle pour obtenir des conditions de formation optimales. Les participants à l'atelier ont conclu que la plupart des cas présentés sont universels. Le véritable défi sera de trouver des «solutions CGECI» innovantes qui ajoutent de la valeur aux besoins des membres. Le fait que la CGECI représente autant de secteurs économiques et qu'elle travaille avec des partenaires haut de gamme mènera certainement à des améliorations durables. Tant au niveau du lobbying et du plaidoyer que sur le terrain.

3047